L’art regroupe un ensemble illimité de visages, de styles et de significations… Retrouvez une déclinaisons de A à Z de l’art contemporain.

A comme Art contemporain

Le paradigme de la beauté est remplacé par une notion différente : l’idée. Le pop art fait figure de manifeste en rompant avec l’art moderne. Au milieu des années 60, les médias ont changé la vision du monde : happening, vidéo, expérience immersive… L’art contemporain reveille le spectateur : de la passivité à l’activité. A partir d’Andy Warhol ou de Marcel Duchamp, les oeuvres interpellent le spectateur.

fontain marc duchamp

Marcel Duchamp, Fontain, 1913

B comme Bleu Klein

Dans les années 1950, le peintre Yves Klein se met à la recherche d’un bleu outremer profond. Avec l’aide du marchand de couleur, Edouard Adam, Yves Klien va découvrir le liant le mieux adapté au pigment bleu. Ce liant est alors capable de réduire la réfaction et d’étendre l’intensité. Une recette originale avec un liant sous forme de pâte fluide grâce auquel Klein va pouvoir déposer un brevet.

bleu monochrome de Klein

Yves Klein, Monochrome de beu, 1960

C comme Chaise

Les interrogations, les réflexions sur le concept, c’est ce qui constitue l’art contemporain. De cette réflexion est né l’art conceptuel, marqué notamment par l’oeuvre de Joseph Kosuth  » One and Three chairs ». « l’art comme idée », et non plus l’art comme beauté académique. L’artiste place une chaise au centre, avec à sa droite la photographie de cette chaise et de la définition d’une chaise à sa gauche. Trois formes de représentations pour un même objet, qui ensemble en font émerger une quatrième, immatérielle, étant le concept de chaise.

one and three chairs

Joseph Kosuth, One and Three Chairs, 1965

D comme Déluge

Les nouveaux médias ont favorisé la diffusion de l’art contemporain. C’est dans cette voie que l’artiste Bill Viola a développé un médium qui engendre mouvement et son avec ses œuvres vidéo .  » The Deluge est l’une des plus marquante. Il s’agit d’une vidéo de 35 minutes mettant en scène un flot d’eau tonitruant qui se déverse d’une maison.

Bill Viola, The deluge, 2002

E comme Ecologie

Le 21 ème siècle est marché par le changement climatique. Cela questionne fortement les modes de vie contemporains. Par leurs œuvres certains artistes s’engagent et militent, invitant à une prise de conscience.

blu we need cafein

Blu, we need cafein, 2014

F comme Fairey

Shepard Fairey a marqué le monde de l’art ces dernières années. Il s’est d’abord fait connaître grâce aux autocollants « André the giant has a posse » pour la campagne Obey Giant. La première version de ce visuel représente le visage du catcheur français, André Roussimoff, dit André the Giant. N’ayant pas le droit d’utiliser son visage et son nom, l’artiste réduit et transforme ses traits en ajoutant la mention « Obey » à son sticker pour faire un pied de nez à cette censure. Ensuite, son affiche HOPE, en 2009 lors de la campagne de Barack Obama, le propulse vers la célébrité. Il devient ainsi l’un des meilleurs et des plus influents artistes du monde du Street Art.

hope shepard feiray

Shepard Feiray, Hope, 2008

G comme Galbert

L’art contemporain est un vivier d’artistes, d’œuvres, mais c’est aussi un marché où les biens s’échangent de mains en mains. Antoine de Galbert est l’un des collectionneurs le plus connu dans le monde. Il est président de la Maison Rouge, fondation et lieu d’exposition à Paris. Il est également un grand amateur d’art, avec une préférence pour l’art brut, qu’il collectionne depuis des années.

Antoine de Galbert

©la-croix.com

H comme Happening

Depuis les années 1960, Le happening est une rupture avec l’art moderne et nous entraîne dans l’art contemporain. Il s’agit d’une intervention spontanée et artistique où le public est invité à faire partie intégrante de l’action. Une performance en un sens, mais celle-ci s’en distingue par son aspect plus prémédité.

yard happening

Allan Kaprow et des participants à l’happening « Yard » de 1967, à New York

Découvrez la suite ici !

Share on your social networks :